Les spécialités Canadiennes

Quand on pense à la cuisine Canadienne, ce qui vient en tête immédiatement, c’est la poutine – frites recouvertes d’une sauce brune et de morceaux de fromage – et les pancakes fluffy au sirop d’érable.

Mais la cuisine Canadienne a davantage à offrir ! Cet article se focalise sur quelques spécialités un peu moins connues, et pourtant tout aussi délicieuses. Petit cadeau : la recette des butter tarts.
 
Nanaimo bars 

4308543503_3d6185c244_b

Le Nanaimo est un dessert, dont le nom vient de la région de Nanaimo, en Colombie-Britannique. Reconnaissable à ses trois couches distinctes, cette barre se décline à l’infini ! Même si la barre la plus populaire est au chocolat, certains incorporent des noix dans la couche inférieure pour ajouter du croquant ; d’autres changent la couche du milieu pour la transformer en cheesecake, ou ajoutent du caramel, du café, des bananes, etc. 

 
maple baked beans 

16837839282_68154bb6be_z

On vous parlait plus haut du sirop d’érable – en effet, il est bel et bien présent dans de nombreux plats. En plus d’agrémenter les traditionnelles pancakes et autres sucreries, il est également utilisé dans la cuisson de certains plats salés ! L’un d’eux : les haricots blancs, cuits longuement dans une sauce au sirop d’érable. 

 
BeaverTails
36450108601_15749b32b7_b

La queue de castor est une pâtisserie, dont la pâte frite est étirée pour ressembler à une queue de castor. Si la version originale est à la cannelle et au sucre, il en existe beaucoup de variétés, toutes plus décadentes les unes que les autres ! Sirop d’érable, cookie, Nutella, tarte à la noix de pécan, brownie, beurre de cacahuète et Reese’s, ou même encore vanille et Oreo’s : les possibilités sont infinies.

Three_BeaverTails_pastry_flavours

 

butter tarts 

butter-tarts-742898_960_720

Comme son nom l’indique, il s’agit d’une tarte dont l’intérieur est rempli d’un mélange à base de beurre, de sucre, de sirop et d’œufs. Il s’agit d’une pâtisserie très appréciée, et chaque Canadien en a sa version préféré ! Certains y ajoutent par exemple des raisins, des noix, ou même des morceaux de chocolat. 

Il existe un débat quant à la consistence du mélange : certains le préfèrent fondant, tandis que d’autres sont partisans d’un coeur plus ferme. Pour la recette que l’on vous présente ici, inspirée de celle de Barry C. Parsons, il s’agit plutôt d’un coeur fondant ; mais si vous le préférez plus ferme, vous pouvez faire cuire vos tartes quelques minutes supplémentaires.

600px-Pecan_butter_tart,_May_2011

Ingrédients 
  • une pâte à tarte
  • 100g de sucre brun
  • 175g de sirop de maïs 
  • 75g de beurre fondu 
  • 1 oeuf 
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille 
  • une pincée de sel
  • 75g de fruits secs, de noix, de morceaux de chocolats (optionnel)

Étaler la pâte à tarte sur une surface légèrement farinée. Former des ronds, puis les disposer dans des moules à muffins beurrés. Réserver au réfrigérateur.

Mélanger tous les ingrédients, à l’exception des éventuels fruits secs/noix/chocolat. Déposer les fruits secs/noix/chocolat au fond des moules à muffins recouverts de pâte à tarte, puis verser le mélange au beurre jusqu’à remplir les deux-tiers du moule.

Cuire dans un four préchauffé à 210°C pendant environ 20 minutes. Laisser refroidir complètement.

Le meilleur des deux mondes

Aujourd’hui parlons gâteau, parlons gras, parlons Brookie. Si le mot brookie ne vous évoque absolument rien, laissez-moi vous expliquer très simplement ce que c’est :

Brownie + Cookie = Brookie

Ce gâteau venu tout droit des Etats-Unis réunit clairement les deux meilleures choses qui puissent exister : le fondant du brownie et la gourmandise du cookie. Alors oui, on est pas sur du léger, mais est-ce que c’est vraiment important ? Qui pourrait dire non à tant de gourmandise réunie en un seul et même gâteau ? Personne, ou en tout cas pas nous chez Gourm’Edhec.

Pour que vous puissiez vous aussi goûter à cette bombe (calorique et gustative, deux en un) nous nous sommes inspirés de la super recette du blog “Gallymini Patisse” et nous l’avons ajustée à notre goût, on espère qu’elle vous plaira ! Dégustez-le tiède, il n’en sera que meilleur.

photo 2 victoire

On à peine eu le temps de faire une photo car les trois-quart du gâteaux sont partis à la vitesse de l’éclair !

Ingrédients

Pour le Brownie :
  • 130g de farine
  • 250g de chocolat pâtissier
  • 100g de sucre
  • 140g de beurre demi-sel (si votre beurre est doux, pensez bien à rajouter une belle pincée de sel, c’est super important pour faire ressortir les saveurs du chocolat)
  • 4 oeufs
Pour le Cookie :
  • 170g de farine
  • 120g de beurre demi-sel (si votre beurre est doux, pensez bien à rajouter une belle pincée de sel, c’est super important pour faire ressortir les saveurs du chocolat)
  • 150g de chocolat en morceaux (ou pépites de chocolat, mais on préfère le côté plus généreux et rustique du chocolat coupé au couteau en morceaux irréguliers)
  • 120g de sucre
  • 1 oeuf
  • 1 cuillère à café de levure

Recette

Pour la partie Brownie :
  1. Préchauffer le four à 175°C. 
  2. Faire fondre le beurre et le chocolat au bain-marie, puis laisser refroidir un peu (il faut éviter que cela soit trop chaud pour ne pas cuire les oeufs quand on les mélange avec).
  3. Dans un autre bol, battre les œufs jusqu’à les rendre mousseux, puis ajouter le sucre et battre à nouveau. 
  4. Ajouter les oeufs/sucre au mélange beurre/chocolat. 
  5. Ajouter enfin la farine et la pincée de sel si le beurre utilisé est doux.
  6. Verser dans un moule (idéalement 20cmx20cm) et mettre de côté.
Pour la partie Cookie : 
  1. Fouetter le beurre fondu avec le sucre, puis laisser refroidir 1 minute. 
  2. Ajouter l’œuf puis mélanger. 
  3. Terminer par la farine, la levure, et le chocolat coupé en morceaux. 
  4. Placer des morceaux de pâte à cookie sur le brownie. 
  5. Enfourner environ 30 min à 175°C (ajuster le temps de cuisson selon la puissance de votre four). 
  6. Laisser refroidir un peu avant de découper.

Bon appétit !

PS : pour le conserver, recouvrez-le d’un torchon humide pour éviter qu’il ne sèche !

Quel régime alimentaire adopter pour sauver les animaux et la planète ?

L’atrocité de l’élevage intensif est bien connue, et mise en évidence par certaines associations comme L214, qui porte le numéro de l’article du code civil qui affirme que les animaux doivent être bien traités. En effet, de nombreuses vidéos d’élevage dénoncent les conditions de vie inhumaines des animaux, entre broyage vivant, gazage, débèquetage… Ces élevages sont aussi très néfastes pour l’environnement: 14,5% des émissions de gaz à effet de serre proviennent des élevages. Manger des produits animaux est donc mauvais pour le traitement des animaux et l’environnement. Alors comment changer son alimentation pour mieux respecter les animaux et la planète ?

 

Flexitarisme

800px-Reduce_meat_consumption


Le flexitarisme consiste à réduire sa consommation de viande (chaire comestible de tout animal) sans pour autant l’arrêter entièrement. La production d’un kilo de bœuf nécessite 25 kilos de végétaux. Il est donc plus optimal d’avoir une alimentation constituée de végétaux. De plus, réduire sa consommation de viande permet de réduire le nombre d’animaux tués pour nourrir les hommes, qui est de 1000 par jour, seulement pour la France – à ce rythme à l’échelle du monde, l’espèce humaine s’éteindrait en 3 jours !

Cependant, le terme flexitarien a été approprié par le lobby de la viande qui est par exemple à l’origine du site « Naturellement-flexitarien.fr ». Cela montre que le flexitarisme n’exprime pas un réel changement de nos habitudes alimentaires. L214 propose pour montrer une évolution de remplacer le terme flexitarien par l’expression « végétaliser son alimentation ».

 

Végétarisme
veg-vegetarian-vegan-fruits

Être flexitarien est un début, mais n’est pas forcément suffisant pour sauver la planète. L’étape suivante consiste à devenir végétarien, c’est-à-dire arrêter de consommer toute chaire animale. Cela permettrait de stopper la maltraitance animale liée à l’élevage, et de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

 

Veganisme

plant-based-plant-diet-vegan-vegan-diet-2383058
Le véganisme est l’option prônée par l’association L214. Ce mode de vie consiste à arrêter toute consommation de produit animal, que ce soit la viande, les œufs, les produits laitiers, la laine, le cuir… L214 soulève l’importance de penser à arrêter de manger des œufs car même si l’on croit contrôler sa consommation en achetant des œufs de poules élevées en plein air ou bio, cela ne représente que la moitié de notre consommation d’œufs. Le reste est présent dans tous les produits industriels transformés qui utilisent des œufs de poules élevées en batterie. Les produits laitiers posent aussi problème selon l’association car pour produire du lait, les vaches doivent avoir des petits, qui proviennent d’insémination artificielle et qui sont ensuite séparés de leur mère pour que le lait soit utilisé par l’homme. 

Le véganisme est la solution la plus efficace pour stopper la maltraitance animale et réduire la pollution liée aux élevages, mais cette solution est très radicale. En effet, il peut être compliqué – voire impossible – de passer à un régime vegan, que ce soit pour des raisons médicales, financières, ou autres. Avoir un régime flexitarien peut donc être une solution plus facile à appliquer, et constitue une étape nécessaire pour ensuite pouvoir éventuellement avoir un régime plus strict.

Parlons nutrition…

Quand mon papa m’a affirmé que les pommes de terre sont un légume et que l’avocat est une source de protéine je me suis dit qu’il était temps de faire un point nutrition. Alors comme à Gourm’Edhec on est sympas on s’est dit qu’on allait vous partager tout ça…

Un peu de connaissances sur les aliments et leurs apports ne fait de mal à personne et surtout permet de pouvoir concocter des plats équilibrés ! 
La base à connaitre c’est les macronutriments : protéine, lipide et glucide. Si ces trois mots vous paraissent obscures voici une très simple explication :

Les protéines : les protéines c’est ce qui permet de nourrir les muscles, de les maintenir et de les faire grossir. Tout sportif vénère les protéines car elles lui permettent de récupérer et de progresser, certains en consomme même en shaker (la fameuse Whey (non ce n’est pas du dopant !)) pour augmenter leur apport. 

Mais attention, toi âme non sportive et partisante du combo canapé/plaid, les protéines sont importantes pour toi également : comme dit précédemment elles permettent au corps de maintenir sa masse musculaire, et donc de fonctionner de façon optimale.

beans_lenses_quail_beans_legumes_food_meatless_healthy_vegan-1371746.jpg!d

 

 

 

 

 

steak-4394612_960_720

 

 

 

 

 

Où trouver des protéines ? Alors non les protéines ne se trouvent pas exclusivement dans un énorme steak de viande rouge ou dans du blanc de poulet, mais dans des sources bien plus diverses. En effet les produits carnés, les œufs et les poissons/fruits de mer sont riches en protéines, mais il ne faut pas non plus oublier les sources végétales telles que les lentilles, les légumineuses (pois chiches, haricots rouges/blancs, etc), le tempeh, le soja, le tofu), et toutes sortes de graines. 

 

Les lipides : les lipides c’est le tout simplement le gras, et le gras c’est la vie ! Alors quand je dis le gras c’est la vie je parle des graisses insaturées (saumon, huile d’olive, avocat, noix, etc) qui génèrent des oméga 3 et/ou 6 et qui permettent aux cellules d’être en pleine forme, d’éviter des problèmes cardio-vasculaires et également de faire fonctionner correctement le cerveau. On évite par contre d’y aller un peu trop fort sur les mauvaises graisses : beurre, crème, charcuterie qui, bien que délicieuses, créent doucement du mauvais cholestérol.

bol-bouteille-huile-huile-d-olive-53502

 

 

 

 

 

2018-11-11-15-39-07-1200x800

 

 

 

 

Où trouver des (bons) lipides ? oléagineux (noix, amandes, cacahuètes, noix de cajou, etc), saumon, huile d’olive, graines de chanvre, avocat, etc

 

Les glucides : les glucides c’est comme de l’essence, on en a besoin pour pouvoir démarrer et avoir de l’énergie, c’est même notre principale source d’énergie. On différencie les glucides complexes (féculents) des glucides simples (sucre). Pour avoir de l’énergie longtemps après son repas on essaye de choisir des sources de glucide complexes (exit les bonbons) à indice glycémique bas et de préférence complets (cf. liste en dessous). 

potato-4729850_960_720

 

 

 

 

 

bread-3491885_960_720

 

 

 

 

 

Où trouver des (bons) glucides ? pomme de terre, patate douce, pain complet, riz complet, pâtes complètes, quinoa, etc

 

Maintenant que l’on maitrise les macronutriments on peut passer en revue les micronutriments.

Les micronutriments se sont tout simplement les vitamines et les minéraux : chaque aliment est riche en micronutriment et la palme revient tout de même aux légumes qui en ont une forte concentration. On hésite donc surtout pas à se resservir de légumes et à manger des fruits pour faire le plein de micronutriments (donc de vitamines) en cette période d’hiver.

vitamin-c-3684098_960_720

Recettes détox après les fêtes

Tu as bien profité des vacances pour manger foie gras, saumon fumé, bûches… Maintenant il est temps de digérer tout ça. Alors en janvier, on prend de bonnes résolutions et on se remet sur le droit chemin avec quelques boissons détox !

On fait tout d’abord le plein de vitamines avec un jus de légume :

top_view_closeup_vegetarianism_healthy_eating_vegetables_green_cocktail_bubbles-816311.jpg!d

Ingrédients : 

  • 2 pommes
  • 150 grammes d’épinards 
  • 1 branche de céleri 
  • ½ concombre
  • Le jus d’un citron
  • Un morceau de gingembre 

Instructions : Il suffit de tout passer au mixer et c’est prêt !

Bienfaits : 

Ce jus est riche en vitamines A, C, en calcium et en fer, ce qui vous permettra de garder la santé et de réduire la fatigue après les fêtes. 

 

 On reprend de l’énergie avec une eau détox :

ginger-1024124_960_720

 

Ingrédients 

  • 20 feuilles de menthe poivrée
  • 1 citron
  • Un morceau de gingembre

Instructions :

Laver la menthe et le citron. Couper le citron et le gingembre en rondelles. Mettre les ingrédients dans une carafe et laisser infuser au moins 30 minutes pour faire ressortir tous les bienfaits.

Il est conseillé d’utiliser des ingrédients bio, ou dans le cas contraire, de bien les nettoyer et d’enlever la peau pour éviter les pesticides. 

Bienfaits 

Cette eau vous redonnera de l’énergie. Elle peut aussi s’avérer très utile pour les lendemains difficiles puisque la menthe poivrée agit comme un antalgique qui vous évitera d’avoir la migraine, et le gingembre agit sur les nausées. 

 

Apéritif de Noël

Nous voici à un peu plus de 2 semaines avant Noël, le grand jour approche, et il est grand temps de commencer à réfléchir au repas de l’année. Comment impressionner tous les âges et régaler les papilles de toute la famille ?

Gourm’edhec vient à votre rescousse, et sauver vos arrières pour que vous ayez droit vous aussi à vos cadeaux …

Mais commençons par le commencement, voici quelques idées de bouchées apéritives qui feront pétiller les yeux de grand-mamie, et des petits-enfants :

Pour débuter, une recette facile et rapide pour les pressés de dernière minute, et les chefs cuisiniers du dimanche : les cuillères apéritives au saumon et fromage frais.

Les ingrédients (pour 24 cuillères) :

  • 200g de saumon fumé
  • 200g de fromage frais
  • 2 cuillères à soupe de crème fraîche
  • 1 pomme Granny
  • 1 cuillère à café de jus de citron
  • Sel et poivre
  • Aneth
  1. Couper le saumon en petits dés
  2. Râper la pomme en très fines lamelles
  3. Ecraser le fromage frais, et mélanger avec la crème fraîche, l’aneth ciselé, le sel et le poivre.
  4. Garnir la cuillère ou la verrine du mélange
  5. Disposer le saumon, et un peu de pomme par-dessus.
  6. Server frais

décoration noël 1

Pour les plus aguerris, et les as du fourneaux, une recette plus compliquée : cannelés au foie gras

Les ingrédients (pour 6 personnes) :

  • 30 cl de crème liquide
  • 100 g de foie gras frais
  • 4 figues sèches moelleuses
  • 15 cl de vin muscat
  • 5 cl de cognac
  • miel
  • 3 œufs
  • 3 cl de lait
  • cassonade
  • sel, poivre
  1. Préchauffez le four à 150°C (th. 4-5).
  2. Dans une casserole, versez le vin muscat et ajoutez trois fois son volume d’eau. Ajoutez également le cognac, 1 c. à soupe de miel, les figues et laissez cuire 1 h à petits bouillons.
  3. Retirez la casserole du feu et laissez les figues refroidir dans le sirop, puis égouttez-les et découpez-les en dés.
  4. Dénervez le foie gras et découpez-le en petits dés.
  5. Cassez les œufs un par un, en séparant les blancs des jaunes.
  6. Dans un saladier, mélangez les jaunes avec le foie gras, la crème liquide, le lait, puis salez et poivrez.
  7. Déposez dans chaque ramequin trois petits morceaux de figues, puis recouvrez avec la préparation au foie gras.
  8. Faites cuire au bain-marie au four pour 45 min.
  9. Surveillez la cuisson et si le dessus colore trop vite, réduisez la température à 120°C. Retirez du four, laissez refroidir puis placez au frigo pendant toute une nuit.
  10. Saupoudrez d’un peu de cassonade puis grillez au mini-chalumeau.
  11. Servez avec des mouillettes de pain d’épices.

décoration noël 2

Pour finir, un petit cocktail afin de désaltérer vos convives : un cocktail au gin 

Les ingrédients (pour 12 personnes) :

  • 50 cl de curaçao bleu
  • 1 l de gin
  • 1 l de jus de pamplemousse
  • 1 l de jus d’orange
  • 15 cl de sirop de sucre de canne
  • le jus d’un citron vert
  1. Mélangez tous les ingrédients dans un grand saladier en commençant par les alcools et en terminant par le sirop de sucre de canne.
  2. Remuez bien et servez.

décoration noël 4

Culinairement votre, 

Camille

Raclette ne rime pas avec carnivore …

C’est la fin du mois, il fait froid et moche, et tu as envie d’une bonne raclette mais tu n’as pas les moyens de t’acheter de la charcuterie ? 

Tu en as marre des dîners de pôle où on l’oublie que tu es végé et qu’on te demande si ton plat préféré est le quinoa au tofu ? 
L’hiver arrivant, tu souhaites quand même profiter d’une délicieuse raclette qui remplit bien l’estomac au même titre que tes frérots/soeurettes ? 

Ne t’inquiète pas, Gourm’edhec est là pour te montrer que raclette ne rime pas qu’avec charcuterie et fromage et que tu peux toi aussi te régaler ! Comme tu l’as compris, l’article de la semaine te propose des idées de raclette végétarienne ! Et pour remplacer la charcuterie, plusieurs options s’offrent à toi : 

Tout d’abord, les légumes : 

De nombreux légumes se mélangent très bien avec la raclette. Mais lesquels ? Il vaut mieux privilégier les légumes d’hiver, comme les champignons et les courges, car leurs saveurs se mélangent bien avec le fromage. Il suffit de les faire griller un peu avant de verser le fromage fondu dessus. Les brocolis et les épinards sont aussi de très bons accompagnements pour la raclette. 

75586176_502066920517578_1725436307246678016_n

 

Le soja et les légumineuses : 

La viande peut être remplacée par de la charcuterie faite à base de soja qui permettra de garder le goût et la consistance de la charcuterie sans qu’elle soit d’origine animale.

Les légumineuses peuvent aussi remplacer les pommes de terre et donner plus de goût à ta raclette. Tu peux utiliser toutes sortes de galettes de légumineuses, qu’elles soient faites à base de quinoa, de polenta… 

légumineuses

Le tofu : 

Le tofu peut remplacer la charcuterie, mais pour qu’il ait du goût, il faut bien le cuisiner ! Fais-le mariner dans du bouillon avant de le faire cuire en dés à la poêle, puis verse ton fromage dessus.

Tofu

Bon appétit !

Célia Le Cornec

Vive les courges !

Potimarron, Butternut, Citrouille, Buttercup, Butterkin, etc, la liste est longue ! Les cucurbitacées sont les reines de l’hiver ! pumpkin-faces

Si la courge est un légume elle est pourtant très gourmande et s’intègre facilement dans plein de plats. N’ayez pas peur de leur forme un peu biscornue ou de leurs couleurs imparfaites ces légumes sont délicieux et se mangent de 1000 façons possibles ! 

Alors si leur peau dure ne vous fais pas peur Gourm’Edhec vous propose trois façons de les cuisiner et de se régaler.

Recette 1 : Courge butternut farcie au four (pour 2/3 personnes) 

  • 1 courge butternut entière 
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 200 grammes de champignons
  • 1 petit oignon
  • Deux belles poignées de pousses d’épinard
  • Du fromage râpé ou des tranches de fromage
  • Optionnel : oignons nouveaux 
  1. Couper le butternut en deux, l’épépiner et faire des entailles en croisillons au couteau
  2. Badigeonner d’huile d’olive la surface des deux moitiés de courge et enfourner à 180 degrés pendant 40 minutes à 1 heure (selon la taille du butternut)
  3. Dans un peu d’huile d’olive faire revenir à la poêle les oignons coupés finement, une fois caramélisés ajouter les champignons coupés en lamelles
  4. Quand le butternut est presque cuit (un couteau s’enfonce dedans sans résistance), ajouter les deux poignées de pousses d’épinards dans la poêle contenant les oignons et les champignons 
  5. Enlever de la chaire au centre des butternuts afin d’agrandir l’espace qui accueillera la garniture et ajouter cette chaire dans la poêle 
  6. Une fois la garniture cuite disposez la équitablement dans les deux moitiés de butternut, ajouter un peu de fromage râpé ou une tranche de fromage coupée en morceaux et enfourner 5 minutes à 150 degrés pour faire gratiner. Selon le goût rajouter des oignons nouveaux coupés finement sur le dessus. 

75627455_561062974681474_8102766669341917184_n

Recette 2 : Soupe au potiron, carotte et lait de coco

  • 350 grammes de potiron
  • 250 grammes de carottes
  • 2 oignons
  • 400 ml d’eau
  • 1 cube de bouillon
  • 250 ml de lait de coco 
  • Des épices (curry, curcuma, gingembre, cumin, sel, poivre par exemple)
  1. Dans un faitout (grosse casserole), faire revenir les oignons émincés dans de l’huile d’olive
  2. Ajouter le potiron et les carottes préalablement coupés en dés
  3. Ajouter directement l’eau, le cube de bouillon et les épices
  4. Laisser cuire environ 30 minutes
  5. Mixer la préparation avec un mixeur plongeant ou un blinder
  6. Ajouter le lait de coco et mixer à nouveau afin d’avoir une soupe lisse et homogène

74837474_445195793070929_4689423676649504768_n

Recette 3 : Gnocchis à la courge (pour 4 personnes)

  • -200 grammes de farine
  • -600 gramme de courge
  • -1 œuf
  • -Parmesan
  • -Sel, poivre
  1. Éliminer la peau de la courge et la couper en morceaux. Faire cuire à la vapeur pendant environ 20 minutes.
  2. Passer les morceaux de courge au presse purée ou les écraser à la fourchette
  3. Mélanger la purée de courge avec l’œuf, la farine et le sel
  4. Pétrir la pâte jusqu’à ce qu’elle soit souple et lisse. Façonner les gnocchis puis les fariner très légèrement.
  5. Plonger les gnocchis dans une casserole d’eau bouillante préalablement salée. Les égoutter lorsqu’ils remontent à la surface.
  6. Servir avec du parmesan râpé, sel et poivre

76178564_491085061763276_641160436003110912_n

Culinairement vôtre 

Victoire

Survivre à l’hiver

Le grand froid nous guette. Qui dit hiver, dit dimanche sous la couette… Mais dit aussi rhume, flemme de faire les courses, restes à finir, etc. Comment s’en sortir ?

Gourm’Edhec a pensé à tout, et partage avec toi quelques recettes simples, qui vont te réconforter, te guérir, te motiver – ou tout simplement te maintenir en vie jusqu’au lundi.

            Tu veux un crumble, mais tu n’as pas envie d’acheter un kilo de farine et du beurre ? On est tous passés par là. La solution : le crumble flocons d’avoine – miel.

Un pur délice. On te conseille l’utilisation du four, mais si tu ne possèdes qu’un four micro-onde, ça se tente quand même. Tu auras besoin de :

  • 80g de flocons d’avoine
  • deux cuillères à soupe de miel
  • un fruit
  • de la cannelle

            Coupe le fruit de ton choix en petits cubes, puis verse-le dans un plat qui va au four/au four micro-onde.

            Dans un bol, verse les flocons d’avoine et la cannelle, avant de mélanger. Ajoute ensuite le miel, et mélange à nouveau, de manière à ce que le miel soit bien réparti. À ce stade, tu peux ajouter un peu ce que tu veux: des fruits secs, des noix, etc.

            Recouvre les fruits du mélange, puis enfourne le tout pour une dizaine de minutes à 180°C. Si tu n’as qu’un four, mets environ 2 minutes à 900W, ou jusqu’à ce que l’avoine soit légèrement doré sur les bords.

photo ingrédients crumble

photo crumble 3

  Ce n’est pas tout d’être bien nourri, il faut aussi être hydraté. En ces mois qui s’annoncent pleins de grippes, cette recette te permettra peut-être de ne pas passer par la case pharmacie.

Tu auras besoin de :

  • jus de citron
  • thym
  • une infusion (on te conseille le sureau, mais tu peux aussi te débrouiller avec la menthe, la verveine, la camomille, le thym…)
  • miel
  • rhum

            Tout simplement, fais bouillir de l’eau. Pendant ce temps, ajoute ton sachet à une tasse, ainsi que le jus d’un demi citron, du thym, une cuillère à café de miel et une cuillère à café de rhum. Verse l’eau chaude, et ton remède miracle contre le rhum est prêt :)

photo grog

La saison des cèpes est arrivée !

Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n’y est pas”, comptine bien connue et d’autant plus vraie à l’heure de la cueillette des cèpes ! 

 

Pour les plus téméraires, il faudra se lever dès l’aube ou alors enchaîner soirée-forêt, pour récolter les meilleurs pieds en cette période automnale. 

Continuons avec les citations : “après la pluie vient le beau temps” reflète exactement la chasse aux cèpes. Les vrais connaisseurs savent que lorsque la pluie est tombée pendant des jours et que le soleil revient, il faut se précipiter en forêt. Alors n’hésitez plus ! 

En poêlée, en daube, ou tout simplement nature, les cèpes sont les champignons rois et sauront ravir les plus grands comme les plus petits. 

Chez Gourm’Edhec, on aime se régaler et on aime vous régaler alors pour que l’on continue ensemble faites attention à ne pas vous intoxiquer en ramassant les cèpes. Plusieurs signes vous permettront de les reconnaître : un pied volumineux en forme de massue, un chapeau convexe, jamais de lames ou lamelles et certains d’entre eux peuvent bleuir au toucher. 

Mettez en application ce que vous venez d’apprendre avec la recette des « Cèpes à l’ail et au persil » 

1- Essuyez les cèpes à l’aide d’un linge propre (retirez les parties abîmées), coupez en morceaux. Hachez l’ail et le persil. 

2- Dans une poêle chaude avec huile d’olive et beurre, versez l’ail et le persil puis ½ verre de vin blanc sec. Laissez cuire jusqu’à évaporation. 

3- Ajoutez les cèpes et laissez mijoter 10min. 

4- Dégustez !