Pour les Chinois l’année commence avec les premiers mois du printemps, le Nouvel An correspond ainsi aussi au début de la fête du printemps. C’est le Chunjie. Les  villes et les villages se colorent alors de rouge, et des animations sont organisées un peu partout.

Décoration autour du cochon dans la ville

Pourquoi est-il en décalage du nouvel an calendaire ?

Le jour officiel du Nouvel An est fixé par les astronomes, et il correspond à la 2ème lune après le solstice d’hiver. C’est pourquoi la date varie entre les années, mais c’est toujours entre mi-janvier et mi-février.

C’est l’année du cochon !

Les années tournent par cycles de 12, et chacune correspond à un animal. C’est année, le cochon est mis à l’honneur. Vous en trouverez partout !

On fait quoi au Nouvel An ?

Le Nouvel An est d’abord signe de renouveau : les familles décorent les maisons, renouvellent les  bandes rouges qui couvrent les battants de portes, on fleurit les intérieurs (certaines plantes sont de bonnes augures pour l’amour, la richesse et la postérité de la famille). On tapisse également les pièces de nianhua, des images qui portent chance.

On fait exploser des pétards pour faire fuir les mauvais esprits et réveiller le dragon censé amener la pluie (malheureusement, à cause de la concentration urbaine, c’est souvent interdit). Le jour du réveillon, toute la famille se réunit pour un repas de fête. Puis au cours des premiers jours de l’année, on rend visite aux proches et aux amis.

Les enfants et les jeunes non mariés de la famille reçoivent de la part des aînés des petites enveloppes rouges contenant des billets.

Les villes s’animent : des marchés éphémères s’installent dans les parcs, on y trouve des fleurs et des objets autour du cochon. Des feux d’artifices sont tirés.

marché éphémère

Des parades traversent les rues , on peut alors admirer la danse du lion ou du dragon , et des spectacles d’acrobatie et d’échasses.

danse du lion

Et côté cuisine ?

On fait des provisions pour la semaine ! La plupart des magasins sont fermés car tout le monde rentre chez soi (de même les banques, la poste et les bureaux administratifs ferment). Alors on prévoit !

Chaque met du repas du Nouvel An a une dimension symbolique : par exemple, le poisson est symbole d’abondance. Le dessert traditionnel est le niangao, « gâteau de l’An » ; gāo, gâteau, est homophone de grandir, et en manger constitue un gage de croissance dans tous les domaines souhaités.

Camille, grande gourmande expatriée à Hong Kong.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *