Camion Food-truck

Depuis quelques années, les food-trucks ont littéralement transformé la Street Food et on a vu fleurir un peu partout en France des “camions-restaurants” de tout genre. Perçus comme une alternative plus saine à l’offre des fast-foods, les food-trucks proposent en plein cœur de la ville une alimentation rapide mais de qualité et mettent les produits locaux en avant. Le phénomène a vraiment débuté en 2011 avec l’arrivée à Paris du Camion qui Fume, un food-truck proposant un authentique burger américain. Le concept s’est ensuite largement déployé et a été décliné de façons multiples. Mais après un essor fulgurant, les food-trucks ne sont-ils pas en perte de vitesse ?
 

Mozza et Co propose de la restauration rapide autour de la mozzarella.

Quelles ont été les clés de leur succès ?

Une cuisine de chef proposée dans la rue : le concept a vite séduit. La qualité des produits leur ont permis de se positionner comme ayant une cuisine saine, authentique et équilibrée. Mais les food-trucks ont su se démarquer des autres formes de street-food déjà existantes telles que les baraques à frites dans le Nord de la France notamment avec une stratégie marketing poussée. Grâce à l’utilisation performante des réseaux sociaux, un design soigné du packaging et une devanture du camion très marquée, les food-trucks ont su attirer un public jeune et urbain et ont réussi à fidéliser le marché des cadres aisés.

La tendance food-truck va-t-elle durer encore longtemps ?

Les food-trucks étant très nombreux, on pourrait s’attendre à une saturation du marché. Mais la concurrence poussant à l’innovation, les food-trucks proposent des produits très variés et dépassent ainsi l’impasse de la concurrence. Si au début du phénomène, les food-trucks offraient souvent des burgers, petit à petit les food-trucks se sont diversifiés : restauration rapide autour de la Mozzarella, des sushis, des raviolis vapeur, des bagels, des glaces… Les concepts fleurissent et ne s’arrêtent pas. Chacun tente de trouver le concept qui n’existe pas encore pour se différencier.

Les lobbys de la restauration menacent-ils les food-trucks ?

Au delà de la concurrence, les food-trucks doivent affronter plusieurs barrières avant de pouvoir commencer leur activité. Tout d’abord, les restaurateurs voient leur arrivée d’un mauvais œil et craignent qu’ils puissent constituer une vraie concurrence déloyale. De nombreux restaurateurs s’inquiètent de voir s’installer devant leur porte les fameux food-truck. Ils craignent en effet que ces food-trucks captent une partie de leur clientèle alors que ces derniers n’ont même pas investi dans un fond de commerce et qu’ils ne payent pas de taxes.  C’est pourquoi les professionnels du milieu de la restauration demandent à ce que les food-truckers aient les mêmes contraintes en terme d’hygiène ou d’écologie, notamment concernant les emballages.

Faisant face à ces résistances, notamment à Paris, les food-trucks ont longtemps été obligé de s’exiler aux portes de la capitale. Des centaines de camions restaurants se sont en effet vu refuser leur autorisation d’exercer leur activité à Paris et les nombreuses contraintes administratives rendent l’installation compliquée. Néanmoins, désormais la ville de Paris proposent de nombreux appels d’offre pour de nouveaux emplacements de food-truck, leur permettant ainsi une installation plus facile. En 2015, la ville offrait par exemple  une centaine de nouvelles opportunités pour s’installer dans la capitale.

Sushiju sert des sushis sur la route

Les food-trucks se sont-ils banalisés ?
Pas encore, il faudra quelques années pour qu’on ne les considère plus comme nouveaux dans le paysage français. Cependant, les grandes marques comme Pierre et Vacances, Monoprix commencent à l’utiliser dans des opérations de communication. Et dans ce mouvement, les food-trucks ont tendance à perdre leur « esprit pionner ».

 

Les food-trucks présentent donc une alternative durable à la restauration rapide, ils répondent à une demande forte de la part des consommateurs et proposent une solution attractive à nos modes de vie. C’est pourquoi, malgré toutes les difficultés qu’ils rencontrent, les foods-trucks ont encore de belles années devant eux. D’ailleurs le concept s’élargit même de plus en plus puisque de nombreux triporteurs, stands sur un vélo à trois roues, voient le jour et sillonnent les grandes villes pour proposer viennoiseries, boissons, cocktails à tous les passants. La Street Food n’a pas fini de voir la restauration ambulante rivaliser de créativité !

 

 

Liens utiles 
La sélection de la Voix du Nord des 5 meilleurs food-trucks lillois.
L’avis du Ch’ti sur les food-trucks à Lille.
A Paris, L’Express nous guide à travers les meilleurs food-trucks de la capitale.

Et toi, as-tu déjà testé un food-truck ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *